Marie, fondatrice de Petipoi, se livre sur sa campagne de financement participatif.

Petipoi : « Une campagne Ulule, c’est comme les montagnes russes »

Petipoi, marque de vêtements en lin pour bébés, termine sa campagne de financement participatif mardi prochain. Accompagnée par notre agence de communication, la jeune entreprise, basée dans le Maine-et-Loire, a déjà collecté la somme souhaitée. On en discute.

Marie Macé, fondatrice de la marque Petipoi, a accepté de répondre à nos questions pour nous raconter sa campagne Ulule, qui se termine la semaine prochaine. Elle nous explique comment elle a préparé et vécu cette échéance. En une phrase : « une campagne Ulule, c’est comme les montagnes russes ».

Peux-tu nous expliquer le concept de Petipoi ?
Petipoi est une marque française de vêtements pour bébés, entièrement en jersey de lin.Je propose une collection éthique, traçable et unisexe. Mon objectif est de fabriquer des vêtements sains et intemporels pour les plus petits, qui rassurent les parents et respectent la planète.

Comment as-tu eu l’idée de monter ce projet ?
J’étais en train préparer le trousseau de naissance de mon premier enfant. Je cherchais des vêtements sains et écologiques, qui ne soient pas fabriqués à l’autre bout du monde et qui soient en lien avec mes valeurs. Seulement, je n’ai absolument rien trouvé. Aucune marque ne rassemblait tous mes critères. Je me suis donc dit qu’il fallait la créer. L’idée a germé. Je l’ai présentée au Start-Up Week-end d’Angers, et l’aventure a réellement commencé.

Quelles raisons t’ont poussée à développer une campagne de crowdfunding ?
Ça s’est imposé très naturellement. D’abord, parce que c’est un excellent moyen de tester son idée : on peut voir si les consommateurs sont réceptifs au concept et on reçoit même, parfois, des suggestions pertinentes. Puis, au-delà de ça, pour lancer sa marque, c’est une très bonne approche. Cela permet de mettre un coup de projecteur sur le projet, grâce à la plateforme et aux réseaux sociaux.

Peux-tu nous raconter comment tu as préparé cette campagne ?
Une campagne de crowdfunding demande une très grosse préparation. C’est pour cette raison que j’ai souhaité être accompagnée par l’agence de communication iBecome. Il faut effectivement définir les contreparties, préparer une communication de plusieurs semaines sur les réseaux sociaux et commencer à développer une communauté. Evidemment, c’est une période stressante : on navigue entre espoir et incertitude, avec la crainte que les contreparties ne plaisent pas.


Tu viens de réussir à atteindre la somme souhaitée sur Ulule. On dit souvent qu’une campagne de financement participatif demande beaucoup d’investissement personnel. Peux-tu nous en dire plus ?
Une campagne Ulule, c’est comme les montagnes russes au niveau émotionnel. Les jours où les contributions sont faibles, c’est très difficile de relativiser. Mais il faut systématiquementrebondir, se remettre en question et aller de l’avant. On ajuste la stratégie et on trouve de nouvelles idées pour rallier de nouvelles personnes à la cause. C’est à la fois passionnant et épuisant !

As-tu douté à un moment de la campagne ?
J’ai beaucoup douté à 25 jours de la fin de la campagne Ulule. On commençait à stagner, malgré l’envoi des communiqués de presse, les prises de contact avec des influenceurs et la communication sur les réseaux sociaux. Mais on a réussi à intégrer la newsletter d’Ulule. Cela a redynamisé notre campagne. Nous avons récolté les derniers 1000 euros en moins d’une journée, pour atteindre les 100%. C’était un vrai soulagement !

Aujourd’hui, tu as obtenu plus de 6000 euros de dons et de pré-commandes. A quoi va servir cet argent ?
A plusieurs choses. D’abord, il va servir à financer la matière première, les fournitures et la fabrication. C’est aussi cette somme qui va contribuer à payer le packaging et à construire notre stock en vue du lancement de notre futur site e-commerce. Grâce à cette campagne,Petipoi va donc vraiment voir le jour. C’est très touchant de se dire que tout le travail fourni paie et que des bébés vont porter mes vêtements.

Tu as été accompagnée par l’agence de communication iBecome. Comment Angélique t’as-t-elle accompagnée ?
Angélique a développé l’identité visuelle de Petipoi, animé les réseaux sociaux et créé lecontenu de la campagne. Elle est vraiment polyvalente et c’est rassurant de l’avoir à ses côtés. Elle a une vision claire des choses et sait où elle met les pieds.

Comment envisages-tu la suite de l’aventure Petipoi, maintenant que la première marche est franchie ?
On entre désormais dans le concret avec la production de la première collection. Bien entendu, j’envisage déjà de développer de nouveaux produits, voire de proposer descollections capsules à thèmes : teinture végétale, broderie, etc. On en reparle bientôt : il faut garder un peu de mystère.

Si tu devais donner un ou deux conseils à un entrepreneur qui envisage de lancer sa campagne de crowdfunding, que lui dirais-tu ?
D’abord, il faut vraiment prendre le temps de préparer sa campagne et de rencontrer un maximum de monde en amont. C’est comme cela que l’on construit un argumentaire solide, capable de convaincre les contributeurs. Aujourd’hui, énormément de projets sont présentés sur les plateformes de crowdfunding. Il faut donc réussir à se démarquer. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de bien s’entourer, avec des gens capables de nous soutenir et de nous rassurer.

Merci à Marie d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. C’était un vrai plaisir de l’accompagner tout au long de la campagne. Si vous souhaitez contribuer et financer le projet Petipoi, il est encore temps. Cliquez ici pour participer à l’aventure ou précommander un vêtement.

On prend un café?

Vous cherchez une agence de communication créative et performante? Vivez l'expérience iBecome. Nous accompagnons des PME, TPE et nouvelles entreprises, en France et à l'étranger.
Hello

Kiosque

iBecome répond à vos besoins en France et DOM-TOM, Belgique, Suisse et Irlande du Nord. Notre agence de communication est actuellement basée à Chambéry, en Savoie (73), et à Châteaulin, dans le Finistère (29).

iBecome : formation aux réseaux sociaux pour auto-entrepreneurs, TPE et PME.

iBecome – hello@ibecome.fr – 06.37.50.02.46

Courrier
is coming

Vous souhaitez recevoir des conseils en communication et tout savoir de l’actualité du secteur.? Il est temps de vous inscrire à notre newsletter. Promis, on n’inondera pas votre boîte mail.!