Agence de communication et de marketing digital.
Nomade depuis Chambéry, Quimper et Annecy.

Le guide pour réussir sa campagne de crowdfunding

Crowdfunding : nos conseils pour réussir votre première campagne sur Ulule.

Comment se passer des banques quand on lance son entreprise ? C’est la grande question que se posent beaucoup d’entrepreneurs depuis des lustres. Mais aujourd’hui, plusieurs plateformes de crowdfunding apportent une réponse concrète et permettent aux porteurs de projet de contourner les circuits traditionnels de financement.

Ulule, KissKiss BankBank, Kick Starter : vous connaissez sûrement déjà leur nom. Ces plateformes de financement participatif, et en particulier la première, ont permis, en quelques années, à des milliers de projets de voir le jour. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : rien qu’en 2018, ce nouveau moyen de financement a permis aux entreprises, aux associations et aux artistes de lever plus de 402 millions d’euros de fonds en France. Alors, pourquoi cette démarche est tant plébiscitée par les jeunes entrepreneurs ?

Deux raisons : la possibilité de lever des fonds rapidement, en moins de deux mois, et l’opportunité de tester la pertinence de son concept. Réussir une campagne de crowdfunding prouve effectivement l’existence d’un marché et une capacité à fédérer autour du projet. Car au-delà de l’aspect purement pécunier, ce type de campagne permet à une jeune marque de se faire connaître, de développer sa légitimé et de créer une communauté.

Seulement, pour parvenir à des résultats satisfaisants, un vrai travail de fond doit être mené. On est désolé de vous l’annoncer, mais réussir une campagne de crowdfunding demande une implication totale et une vraie préparation. Oui, si le financement participatif ouvre de nouvelles portes, il requière surtout une attention maximale si on ne veut pas se casser les dents. Nous avons donc décidé de vous donner quelques conseils, étape par étape, pour que vous puissiez relever ce challenge. Place aux astuces du chef. Petit conseil : faîtes-vous chauffer un café, car on a été inspiré.

 

1. Quel montant demander ?

Dès le départ, il est primordial de vous poser les bonnes questions et de préparer le terrain. Objectif : vous assurer qu’une campagne de crowdfunding est pertinente vis-à-vis de votre projet et que l’opération sera réellement rentable. Il faut donc jouer carte sur table, et s’interroger :

– Quel est l’objectif premier de la campagne ?
– Quel montant est nécessaire pour financer mon projet ?
– Quel montant puis-je espérer obtenir ?
– Quels seront les coûts pour promouvoir ma campagne ?
– Quelle commission prend la plateforme que je vais utiliser ?
– Quelles contreparties dois-je proposer et quel est le coût ?
– Quel impact ont ces contreparties sur mes marges ?
– Comment maximiser la donation moyenne ?
– Combien de contributeurs dois-je obtenir ?
– Combien de jours doit durer ma campagne ?

Pour préciser ces réflexions, une donnée importante est à garder en tête : la contribution moyenne, sur la plateforme Ulule, est de 45€, même si l’année en cours, probablement à cause des incertitudes liées au Covid-19, a poussé les internautes à donner moins, puisque la contribution moyenne est tombée récemment à 32€. Ça donne donc une idée du nombre de contributeurs que vous devrez obtenir.

Ces chiffres, qui varient évidemment d’une plateforme à l’autre, doivent effectivement vous permettre de faire quelques projections sur les fonds qu’il vous paraît possible de lever. Beaucoup de critères entrent en compte et vont influer sur votre capacité, ou non, à réunir une somme conséquente : la nature du projet, la qualité de votre réseau, la pertinence de votre plan de communication, la santé financière de votre entourage, la période de l’année, etc.

 

2. Bien préparer sa campagne.

Place ensuite aux choses sérieuses. C’est le moment de construire un pitch qui cartonne, de définir une vraie identité de marque et de développer une véritable stratégie d’acquisition. Objectif : trouver les leviers les plus efficaces afin de faire connaître le projet, de capter l’attention des cibles et de séduire les potentiels contributeurs.

Tout se prépare en amont de la campagne. Il faut anticiper au maximum pour pouvoir commencer à communiquer quelques semaines avant le lancement de la campagne de crowdfunding. On n’attend donc pas le dernier moment pour se poser quelques questions clés, qui guideront l’ensemble de la campagne. On a fait une petite liste des sujets à aborder :

– Qui sont mes cibles et par quel biais les capter ?
– Quels arguments utiliser pour valoriser au mieux mon projet ?
– Comment hiérarchiser mes messages pour que ce soit clair ?
– Auprès de quels médias puis-je communiquer ?
– Quels influenceurs puis-je contacter pendant la campagne ?

 

Guide du financement participatif : comment réussir sa campagne de crowdfunding

 

Bien entendu, pour avoir une chance de faire partie des 66% de porteurs de projet qui réussissent leur campagne de crowdfunding, vous devrez également, en amont, travailler votre identité visuelle. Il vous faut à minima un logo, un univers graphique et des photos de qualité pour prouver votre professionnalisme et donner confiance aux futurs contributeurs. Vous devez leur prouver que votre projet tient debout et qu’il a toutes les chances de bientôt voir le jour.

C’est aussi à ce moment-là que vous allez réaliser une vidéo de présentation canon, qui pose le problème que votre produit résout, en ajoutant de l’émotion et en créant de la sympathie. Nous ferons prochainement un article dédié à ce sujet. Mais en attendant, nous vous conseillons d’écouter un épisode du podcast de Pauline Laigneau, dédié à ce sujet : par ici. Bref, cette vidéo va être déterminante, il ne faut surtout pas la négliger !

 

3. Communiquer avant la campagne.

Commencer la campagne avant la campagne, c’est une idée de maître. Il existe plusieurs manières de procéder, mais voici quelques préconisations que nous pouvons vous faire, l’idée étant, naturellement, de collecter les coordonnés des personnes qui se montrent intéressées par votre projet et qui seraient prêtes à y contribuer financièrement. Ainsi, d’un coup de baguette magique, vous pourrez leur envoyer un doux message au démarrage de votre campagne pour booster les compteurs d’entrée de jeu. Voici quelques bonnes pratiques :

– Prenez le temps d’accroître votre réseau intelligemment en amont de la campagne, de vous créer de nouveaux contacts et de parler de votre projet à un maximum de monde. Bref, sortez de votre salon !
Communiquez sur les réseaux sociaux une quinzaine de jours avant le lancement de la campagne pour créer un engouement au sein de votre communauté.
Créez une landing page épurée, qui explique votre projet, et relie-la à une solution de newsletters, comme MailChimp ou Sendinblue.
– Pensez à envoyer une newsletter à vos abonnés quelques jours avant le lancement de la campagne pour les tenir en haleine.

 

4. Bien réussir les premiers jours.

Voilà, tout a été écrit et mis en forme. Vous avez reçu un joli mail d’Ulule. Votre campagne de crowdfunding est prête à être lancée. Vous devez désormais mobiliser votre entourage et les encourager à contribuer dès le lancement. Les premiers jours sont déterminants : vous devez réussir, coûte que coûte, à lever un tiers de la somme globale au plus vite pour crédibiliser votre campagne et réussir à créer un engouement autour du projet.

Plus ce palier sera atteint rapidement, essentiellement grâce à vos proches, à vos amis et à votre réseau, plus vous aurez de facilités à conquérir le cœur de votre cible. Car qui contribue à un projet qui stagne depuis trois semaines à 10% ? Spoil : personne. Alors c’est le moment de décrocher votre téléphone, de sur-solliciter vos cousins et d’envoyer des petits messages à tous vos friends.

 

https://media2.giphy.com/media/g0ERDPLEWdphxUGbmm/giphy.gif?cid=ecf05e47fc47a383a47ed13f23c23e7c2bd03801da7b1b6e&rid=giphy.gif

 

5. Comment éviter de stagner à 40%

Viens ensuite le passage le plus délicat : entre 33% et 70%. C’est généralement là que les choses se gâtent. Il faut donc enclencher un plan de communication efficace pour aller chercher les premiers contributeurs étrangers à la marque. Médias, partenaires, fournisseurs, influenceurs : beaucoup de parties prenantes et de leaders d’opinion peuvent vous aider à franchir cette étape clé. Il faut simplement savoir quelles informations leur fournir, et à quel moment. Et bien entendu, comme vous avez écouté tonton iBecome, tout a été parfaitement préparé en amont, pour gagner du temps, sans pour autant perdre en agilité.

 

6. Battre tous les records.

Les derniers 30% sont généralement beaucoup faciles à obtenir, surtout si vous publiez régulièrement des news sur la plateforme et sur les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi élargir votre panel d’actions : participation à des conférences, organisation d’une soirée spéciale avec votre communauté, réalisation d’une web-série originale. Il existe plein de solutions pour gagner en visibilité et favoriser l’acquisition de nouveau contributeurs.

Quoi qu’il en soit, une règle : se battre jusqu’à la dernière heure, et d’autant plus si vous avez déjà atteint l’objectif fixé. Pourquoi se limiter à la somme de base si vous pouvez obtenir bien davantage. Ce serait dommage de passer à côté de nouvelles contributions. C’est pour cette raison que nous vous préconisons de toujours prévoir un plan d’action une fois les 100% atteints. Petit tips : expliquez bien à vos cibles ce que vous pourriez faire avec les fonds supplémentaires levés. Bref, faîtes rêver la communauté !

 

7. La campagne est finie, tout commence.

Hop, hop, hop. Une fois la campagne réussie, tout n’est pas terminé. On attend encore un peu avant de partir en vacances sous les tropiques à siroter du jus de mangue. Range les tongues, vous avez encore du boulot. Voici la check-list des trois choses à respecter pour parfaitement achever votre crowdfunding :

– Rapidement lancer la production des contreparties. Un retard de livraison apporte une expérience négative aux contributeurs. Il est primordial de ne pas les décevoir : ils sont les nouveaux ambassadeurs de votre marque. Si les délais s’avèrent finalement intenables, comme ça peut arriver parfois, restez en contact avec eux : soyez transparent, expliquez-leur.
– Remercier l’ensemble des contributeurs et les tenir au courant de l’avancée du projet. En participant à votre campagne, ils sont entrés dans l’aventure. Il faut s’appuyer sur ce sentiment d’appartenance pour bâtir et agrandir votre communauté.
– Remercier les parties prenantes qui ont contribué à la réussite de votre campagne de financement participatif. Ils sont la base de votre réseau.

 

Pour aller plus loin !

Waouh ! Trois cafés plus tard, vous venez de terminer le plus long article de notre blog. Rien que pour ça, déjà : merci. On espère que ce guide vous aura apporté plein de bonnes astuces pour réussir votre future campagne de crowdfunding. On a déjà hâte de voir ce que ça va donner !

Alors, bien entendu, vous pouvez gérer et réussir une campagne de crowdfunding de manière totalement autonome. Néanmoins, nous vous conseillons vivement de trouver un œil extérieur qui pourra vérifier la pertinence de vos messages, rendre votre annonce attractive et bâtir un plan de communication cohérent. Et ça, ça tombe bien, c’est le boulot de notre agence. Nous pouvons vous accompagner en globalité ou simplement prendre une heure pour en discuter : par ici pour connaître notre expertise en la matière.

J’aime, je partage.
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Livre-Blanc : les clés pour créer son entreprise dans les Alpes

Notre livre blanc.

Vous envisagez de créer ou de reprendre une entreprise au cours des prochains mois ? Nous avons développé un livre blanc dédié à l’entrepreneuriat. Notre agence est effectivement partis à la rencontre d’experts en matière de création d’entreprise en Savoie. Ils nous livrent leurs conseils.
iBecome : agence de communication et de marketing digital à Chambery.

Notre agence.

Vous cherchez à faire grandir votre entreprise ? Notre équipe est là. iBecome, agence de communication créative, vous accompagne pour vous aider à atteindre vos ambitions. Pour chaque projet, nous apportons ainsi des solutions sur-mesure. Nos compétences sont multiples : design, marketing et digital. Alors, on commence quand ?

Notre podcast.

Connaissez-vous Instant Vert, notre nouveau podcast ? Régulièrement, Romain, co-fondateur de notre agence de communication, part à la rencontre d’entrepreneurs audacieux pour qu’ils nous racontent leur parcours. Notre ambition : vous apporter une bonne dose d’inspiration pour forger vos convictions de chef d’entreprise.

Vous avez un projet ?

Vous êtes à la recherche d’une agence de communication créative et éco-responsable ? iBecome peut vous accompagner pour faire grandir votre projet dans les meilleures conditions.
Agence de communication à Annecy, Chambéry et Grenoble.
Pour vous remercier, on vous enverra notre dernier livre blanc.
L’ensemble des informations obtenues via ce formulaire seront automatiquement envoyées vers MailChimp, dont vous pouvez lire ici la politique de confidentialité. Conformément à la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, tout utilisateur dispose d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données personnelles le concernant.
Livre-Blanc : les clés pour créer son entreprise dans les Alpes

Notre livre blanc sur l'entrepreneuriat.

Vous envisagez de créer une entreprise au cours des prochains mois ? Nous sommes partis à la rencontre d’experts en matière de création d’entreprise en Savoie. Ils nous partagent leurs conseils dans notre dernier livre blanc, à télécharger gratuitement.